Français Anglais

Lettre ouverte au Maire de Cannes


                                          LETTRE OUVERTE À MONSIEUR DAVID LISNARD

                                                      Maire de Cannes Vice-Président du Conseil Départemental

 

             

                                                                                                               Cannes la Bocca le 19 janvier 2016

 

 

Monsieur le Maire,

Vous vous exprimiez le 13 janvier 2016 dans les colonnes de notre quotidien régional en ces termes : « il faut arrêter les effets de buzz et être en mesure de faire ce qu'on dit. Ne pas s'adresser aux électeurs, mais aux citoyens «.

Sages paroles, engagements vertueux pour une vie de la cité faite de transparence, de justice, de dignité et de respect.

Ces principes se heurtent, hélas, à une réalité parfois moins idyllique.


Nous souhaitons par la présente illustrer notre propos par un exemple concret sur le thème du  
sempiternel « tunnel Sémard «.

Notre relation s'attachera à une actualité contemporaine et fera ainsi l'impasse sur les projets d'antan aux études onéreuses qui ont alimenté pendant de très nombreuses années les gazettes et réunions diverses pour ne jamais voir le jour.

Le 30 octobre 2014, à l'occasion du rendez-vous que vous aviez accordé à notre association, nous préconisions, dans l'attente de travaux pérennes, de rendre plus attractif ce passage pédestre vers la mer en remédiant aux eaux stagnantes, en nettoyant les éclairages existants. Nous suggérions des peintures murales (sur le thème du cinéma à l'instar des fresques sur les murs de la ville) qui pourraient être réalisées par des jeunes du quartier dans le cadre d'un concours organisé par la municipalité; ces aménagements pouvant être réalisés pour la saison 2015.

Le 29 décembre 2014, vous nous informiez qu'une « mise à niveau du passage Sémard est programmée dès mars 2015 pour une durée de trois mois «.

Le 5 mai 2015, lors de notre réunion publique en présence des élus et ultérieurement par lettres et/ou mails, nous faisions le constat d'une saison en cours sans amélioration pour ce lieu de passage très fréquenté vers la mer.

page1image19112

Le 17 juillet 2015, Madame Françoise BRUNETEAUX nous informait qu'une solution pérenne était retenue, confirmée en ces termes :

« Compte tenu de l’absence de résultat probant et du coût relativement élevé de cette intervention, il a été préféré l’élaboration d’un projet d’aménagement durable à la réfection de la peinture.

Celui-ci sera réalisé durant la saison hivernale et constitue une amélioration concrète de ce passage. Il est ainsi prévu :

- l’abaissement du sol de 30 à 50 cm afin d'augmenter la hauteur sous la voûte pour diminuer l'effet tunnel ;  

- la pose d'un carrelage sur les parois pour embellir et faciliter le nettoyage ; - le renforcement de l'éclairage pour l'aspect sécuritaire.»

Le 16 novembre 2015, à l'occasion de notre réunion publique à laquelle nous avions convié Madame BRUNETEAUX, son intervention sur les travaux à venir concernant ce passage nous interpellait.

Au fil des semaines et des échanges de mails, la rénovation pérenne, agréable et sécurisée annoncée le 17 juillet s'étiolait quelque peu.

Le 13 janvier 2016, un rendez-vous était organisé sur site à l'initiative de Madame BRUNETEAUX pour confirmer les travaux qui seront réellement entrepris et réalisés.

Nous apprenions ainsi que :

-  la reprise des murs qu'un mail du 26 novembre 2015 nous annonçait en cours d'exécution, ne sera pas réalisée.

-  la pose d'un carrelage, d'un entretien facile, sur toute la surface se réduira au soubassement.

-  une fresque sera peinte sur le mur, jouant de ses imperfections et excroissances.

-  le choix du revêtement du sol n'était pas encore arrêté. L'application d'une résine était préconisée bien qu'inadaptée à ce lieu de passage.

-   l'abaissement du sol était abandonné au prétexte d'un coût trop élevé et de la nécessité d'obtenir l'accord de la SNCF, sans autres éléments tangibles communiqués. 

Nous avons obtenu des réponses évasives quant au sort de la porte grignotée par la rouille, à l'écoulement des eaux ...

Or, le courrier du 17 juillet était dénué de toute ambiguïté et ne comportait aucune réserve. La municipalité prendrait-elle ainsi des engagements intempestifs pour se dédire quelques mois plus tard ?

La Bocca mérite des ouvertures vers la mer accessibles à tous, sécurisées et esthétiques.

Nous vous remercions en conséquence de bien vouloir reconsidérer votre décision concernant le passage Sémard et honorer le projet initial qui, sans être somptuaire, semblait en adéquation avec vos engagements de préserver, embellir et valoriser le centre de la Bocca.

Nous vous prions de croire, Monsieur le maire, à l'assurance de notre parfaite considération.

  •              

                                                                                     NicoleBIOLET

                                                                                       Présidente

                                                                              Avenir Cannes Ouest 

     

                                          Avenir Cannes Ouest association loi 1901 n°W061003431 

                                                         Résidence Maupassant 8, rue de La Verrerie, 06150 Cannes La Bocca

                                                                          www.avenir-cannes-ouest.fr 06.80.91.61.38

Retour vers la liste
Copyright © 2011-2015 avenir-cannes-ouest.fr - Tous droits réservés.
Mentions Légales